C’est quoi “être en couple” ?

C’est quoi “être en couple” ? Nous apprenons, dans notre société, que l’amour se vit à deux. Qu’il est éternel et indestructible. Puis nous apprenons qu’il est parfois faux, fourbe, menteur voire même le résultat de souffrance.

“être en couple” : la définition

Nous apprenons, dans notre société, que l’amour se vit à deux. Qu’il est éternel et indestructible. Puis nous apprenons qu’il est parfois faux, fourbe, menteur voire même le résultat de souffrance. Pourtant nous continuons d’y croire, de chercher le partenaire idéal et de nous sécuriser ainsi. Alors comment pouvons-nous être heureux et stimuler notre libido dans un carcan créé de toute pièce par la société et l’église ?

Le couple est un vrai paradoxe. Oui en réalité ce qui fait vibrer tous les humains sur cette terre c’est la découverte et la nouveauté. Malgré cela, être en couple est toujours un saint graal recherché par la planète entière (par là j’entends la planète sur le vieux continent).

Je ne vais pas faire le tour de tous les points positifs et négatifs de la vie de couple, ce n’est pas l’idée. J’ai plutôt envie de parler de ce qui nous arrive une fois qu’on a trouvé un partenaire plutôt correct pour enfin pouvoir (soit disant) se détendre et penser à l’avenir ?

La passion du couple durerait 3 ans il paraît (parce que quoi, ensuite c’est la guerre ??!). Pourtant nombre de bipèdes sont toujours convaincus de cette fabuleuse idée comme quoi le couple peut durer très longtemps… Et j’en fais partie.

La passion aurait une durée de vie limitée ? Pas l’amour.

En fait je suis plutôt convaincue que notre corps et nos envies changent et qu’ils peuvent changer en douceur. Je suis aussi convaincue qu’il n’y a pas de normalité. Une relation peut-être composée d’autant d’individus possibles. Elle peut être sexuelle, intellectuelle ou amicale (ou tout en même temps). Elle s’adapte : comme une branche de bambou qui plie et s’adapte plutôt qu’un gros chêne qui ne peut plus bouger et est enraciné profondément.

L’amour à deux c’est sécurisant et passionnel, construire à deux c’est assez simple. Un équilibre se crée et chacune des parties trouve son compte. Être à deux c’est aussi, inconsciemment, être un homme et une femme : pour une sexualité “logique” et reproductive.

“Oui ok, mais une fois qu’on a toit sur la tête, des enfants et à manger, qu’en est-il de la passion du début basée sur les phéromones et nos croyances de bons “amant” ?”

De nos jours faire “couple” n’a plus autant cette signification. Il s’agit plutôt de trouver une personne pour construire mais… pas pour toute la vie. Séparations, divorces et tromperies sont devenus assez banal. Et pour cause, vivre à deux peut vite se transformer en enfer !

La vaisselle, nettoyer la voiture, changer les draps, plier le linge, laver le sol, faire à manger… on a crée un lien inaltérable entre l’amour et la routine ! ERREUR 404 ?

Surtout bye la libido, bye l’excitation et bye le désir. Et là ce fameux couple qui avait finalement “tout pour être heureux” (mariage, maison, enfant… bla bla bla) ne trouve plus d’intérêt à être ensemble. Les partenaires ne savent plus pourquoi ils se sont aimés et surtout ils se perdent eux-même.

Arrive ensuite la colère, la souffrance et la séparation : pour ensuite reproduire les mêmes schémas avec d’autres partenaires. Ainsi va la vie.

Un couple qui dure saura faire contre les convenances

Il saura apprendre à s’écouter et à évoluera au grès du vent (comme la branche de bambou).

Pour être en couple et continuer à être heureux, c’est bon de s’entendre, de laisser de la place au changement et de se connaître individuellement. Les individus composants le couple sont en premier lieu des individus complets. Avec des envies, des attentes et des besoins.

Un couple solide arrivera aussi à se séparer dans l’amour et l’écoute. Une relation consciente et honnête permettra aux individus qui la composent de se laisser guider dans leurs aspirations et leurs désirs.

Conserver ses envies individuelles n’est pas égoïste : c’est nécessaire.

Être en couple c’est être à quatre : 1 individu + 1 individu + 2 individus.

L’image du “couple” a subit des désagréments mais reste pourtant majoritaire dans le style de vie des humains. Je suis convaincue que cette façon de vivre en relation a encore de l’avenir et que derrière certaines normes se cachent de vrais et profonds désirs. Restons à l’écoute.

_____________________________

Inscris-toi, ça commence le 1er août : https://intimitylab.podia.com/retrouver-laflamme-amoureuse