Jouir et arrêter de penser

Ton plaisir ne dépend pas de ton orientation sexuelle ou de ton genre. Tu es tel.le que tu es et ça ne définit pas comment tu dois prendre du plaisir. Ça ne définit pas ce que tu aimes “au lit” ou dans la vie.

Ton plaisir ne dépend pas de ton orientation sexuelle ou de ton genre.

Tu es tel.le que tu es et ça ne définit pas comment tu dois prendre du plaisir.

Ça ne définit pas ce que tu aimes “au lit” ou dans la vie.

Ça fait de toi un être humain.

Par exemple, ce n’est pas parce que j’aime les hommes que j’ai un amour inconditionné pour la pénétration. Aimer les hommes ne signifie pas réduire le rapport sexuel à cet acte primaire.

Souvent, j’aime juste les caresses, j’aime la découverte des corps, encore et encore. J’aime les odeurs, la respiration et le souffle.

J’aime toucher, croquer, lécher, sentir, me blottir, jouer… Je ne me sens pas réduite à du sexe “reproducteur”. Je sens que j’ai le choix. Je suis plus complexe que ça et je veux monter en puissance.

Dans cette montée en puissance, je t’emmène avec moi.

Je t’apprends à accueillir les désirs les plus profonds que tu perçois en toi et à les faire remonter à la surface. Je t’apprends à voir de quelles pulsions tu es fait.e et à les accepter.

Tout est possible.

Ta sexualité est une infinité de possibilités

En quoi je n’aurais pas le droit d’essayer, d’aimer et de recommencer ?

En quoi je ne suis pas à ma place pour dire qu’un jour peut-être je ferai l’amour avec une femme, ou deux, ou quatre ?

En quoi je ne suis pas à ma place pour dire qu’un jour peut-être je définirai ma sexualité par des orgasmes océanique tantrique et que mon but sera de retenir ce plaisir le plus longtemps possible ?

En quoi je ne suis pas à ma place si je veux faire jouir un homme en lui mettant un, deux voir 4 doigts dans l’anus ?

Ne te définis pas selon les normes érigées pour ordonner, tu es plus que ça.

Je ne me laisse pas définir par les normes qui tendent à m’enfermer et à ne plus me laisser le choix. Et je voudrais au plus profond de moi que chacun arrive à faire pareil.

J’aimerai que tu sortes des normes qui te poussent à te mettre dans une case et à accepter d’y rester.

Celles qui te poussent même à dire haut et fort que tu est fier d’être dans une case.

Le risque : S’enfermer tout seul dans des idées inventées de toutes pièces.

Alors que la jouissance est partout.

La jouissance est gustative, elle est odorante, elle est dure et fluide, elle est froide et chaude, elle est jaune et marron. Elle est petite et grande, elle est ici ou là-bas. Elle est mâle et femelle.

Elle est arc en ciel, dans un lit ou dans une voiture. Elle est sur le clitoris ou sur la langue. Elle est sensible et brutale, nue et habillée. Elle est debout, au piano ou à la guitare. Elle est seule, à deux, à trois ou à plusieurs. Elle est féminine, masculine et tout en même temps.

Elle est avec un verre de vin et dans un café. Elle est dans une rencontre, une poussière de regard et dans un chêne de 200 ans. Elle ressemble à une feuille qui vole, qui virevolte au grès du vent et à un rocher, un roc, qui s’abîme avec la pluie.

La jouissance est partout, elle a toutes les formes et toutes les odeurs

Ta jouissance t’appartient.

Elle est le reflet de ce que tu t’autorises à être.

Elle sort de ton intimité, de ton âme et de ton esprit. Elle n’existe que si tu la laisses exister. Elle te permet d’être toi.

Tu es ce que tu attends de l’autre. Tu es ce que tu cherches ailleurs. Tu es tes angoisses et tes peurs. Tu rayonnes le puit d’amour et de jouissance qui est caché très profond en toi.

Cette jouissance que ton cœur d’enfant a laissé partir sous une couche de croyances, de hontes, de peur et de culpabilités que chaque personne a mis sur ta route.

Tu as tout en toi pour faire jaillir cette jouissance de ton intimité et la transmettre. A tes amis, tes enfants et surtout aux personnes qui ont ou auront la chance de faire partie de ton tout.

Cette chance que tu laisses ou laisseras à celui ou celle qui aura ta confiance et qui sera prêt à t’écouter et à te voir tel.le que tu es réellement. Celui ou celle qui sera prêt.e à t’accompagner dans cette quête merveilleuse de ton toi.

Celui ou celle c’est peut-être juste toi.

C’est à toi de décider.

Tes relations sont les tiennes.

Ta jouissance t’appartient et elle te ressemble.

Elle est dans chaque partie de toi qui veut être amour et déborder de plaisir.

Pour ça il faut que tu la laisses sortir et s’exprimer.